Changements récents - Rechercher:

Accueil

Dossiers locaux

Le Collectif Migrants

Le Collectif Autruche

Dossiers nationaux

Divers

modifier le menu

Lotissement du Bois du Portail

Urbanisation du Bois du Portail


Lotissement du Bois du portail

Début 80, l'ancien maire Francis Hardy autorise un lotissement dans le bois du portail qui doit en occuper tout l'espace. Seuls quelques parcelles seront finalement construite par le promoteur : rue des Pinsons et rue des Mésanges.

En 2003 la mairie rachète le reste du bois (328 000 euros). En 2005 la mairie (Jérôme Mouhot) y prépare un projet de lotissement de 18 parcelles qui occuperaient 41% des 17 Ha du bois. Il y a eut un vote à l'unanimité sur ce projet en conseil municipal. Quelques semaines avant le début des travaux (mai 2006), la municipalité prévient les riverains qui s'opposent très vite a ce projet déjà ficelé, en créant une association.

Suite aux protestations des habitants et la constitution d'un collectif, la ville réduit la voilure du projet dans un premier temps puis gèle le projet en juin 2006 pour lancer une étude environnementale par l'ONF et Charente Nature sur 1 an. Toutefois la municipalité reste ferme sur son choix d'y établir un lotissement "tout en préservant l'environnement" selon les dires de Jérôme Mouhot face au collectif du bois du portail.

Au bout d'un an, la municipalité ne donne toujours aucune nouvelle du projet malgré les nombreuses demandes du collectif. La période est peu propice en pleine campagne législative.

Finalement, le 19 décembre 2007, la municipalité organise une réunion pour y présenter les résultats des études de l'ONF et de Charente Nature. Lors de cette réunion, le maire annonce que le projet est annulé et qu'il est hors de question de toucher au Bois du Portail. Il ajoute que cette décision a été prise il y a déjà plusieurs mois... Un revirement spectaculaire donc, mais pas forcément surprenant devant ce dossier qui en prériode pré-électoral devenait une poudrière.

Au même moment une résidence privée de "standing" ouvre ses portes dans la partie basse (ancienne carrière Locussol) : "La part des Anges". De plus une parcelle avait été vendu entre temps et est constructible, les travaux commenceront en 2012, réduisant encore un peu la surperficie boisée.

En 2011 la nouvelle municipalité effectue quelques travaux pour stabiliser le "Balcon du Roi" (l'un des 2 parapets qui domine La Charente) et y apposer une grille de protection. De même une partie des anciennes carrières est protégés par un grillage. L'entrée principale est fermée par une barrière en bois (autorisant le passage des piétons) et un règlement est apposé.

Le Bois du Portail pourrait être protégé au même titre que le Parc François 1er dans un avenir proche, le dossier est en cours de traitement auprès de la DREAL (anciennement DIREN).

Carte du Bois du Portail

Histoire du Bois du Portail

Ce bois est le reste de la très ancienne forêt de chasse de la seigneurerie de Cognac (dont François 1er fut l'un des plus illustre membre). L'autre partie de cette ancienne forêt est l'actuel Parc François 1er. Cette forêt s'étendait bien plus au nord et à l'ouest sur 500 hectares (il en reste aujourd'hui a peine 22).

Une partie du bois fut aussi une carrière (carrière Locussol), on y trouve encore des traces et surtout on en voit les stigmates sur les photos aériennes de l'IGN de 1952, 1957 surtout. La plus grande carrière est devenu depuis une résidence privée et 3 (petits) immeubles de "standing" en 2007. L'accès se faisant par l'entrée à l'ancienne carrière, rue de Boutiers.

Les photos aériennes de l'IGN de 1952 laisse penser que ce bois était à l'époque devenu des champs...

Éditer - Historique - Imprimer - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 06/10/2012 11:20