Changements récents - Rechercher:

Accueil

Dossiers locaux

Le Collectif Migrants

Le Collectif Autruche

Dossiers nationaux

Divers

modifier le menu

Projet 11 : Accompagner les actions pour la gestion de l’eau.

Action 11.1 : Formation de goutteur d’eau et réalisation d’une étude gustative

C'est la seule action de ce projet.
L'eau étant vitale pour homme et la vie, on peut s'étonner du peu d'attention qu'y prête la charte environnementale. Pourtant le sujet est important.

Formation de gouteurs d'eau. Lancé 2004, ce projet mené par la municipalité avec Véolia a démarré en mai 2006. Cette opération qui doit durer un an, n'a eu aucun écho depuis son lancement. L'objectif est de réaliser une cartographie du goût de l'eau du robinet distribué par Véolia à Cognac, Châteaubernard et Saint-Brice afin de proposer des solutions fin 2006 qui seront mise en œuvre début 2007 : depuis aucune nouvelles...

Lors du lancement le directeur Charente de Véolia avait, il est vrai, déjà donné son diagnostic : l'eau est par endroit trop chloré, cela est dû au traitement au chlore qui est effectué au départ du réseau et doit donc être dosé pour que même la fin de réseau soit traité. La solution est de mettre plusieurs stations de diffusion du chlore afin de répartir la charge. Voilà c'est fini, merci bonsoir.

Source : Charente Libre du 1/05/06 et du 4/05/06

Points non abordés et faisant cruellement défauts :

  • pertes sur le réseau de 37% en 2004, aucune action de taille pour réduire ces pertes qui alourdissent nos factures et gaspille notre eau. Les pertes moyennes des villes comparables à Cognac est d'environ 25%, soit un surplus pour Cognac de 12 points.
  • les réserves d'eau de Cognac proviennent de nappes phréatiques proche de la Charente. Ces nappes sont sujettent a des niveaux de plus en plus bas chaque année. De plus l'audit récente de DE Conseil (commandité par le SIEAAC) a mis en évidence des fuites de la nappe vers la Charente et vice-versa, cela rend d'autant plus important les risques liés à la pollution du fleuve et la prospection pour de nouvelles sources d'approvisionnement. Le rapport d'audit met aussi l'accent sur la protection insuffisante des points de captages...
    La mairie devrait peut être surveiller un peu plus notre ressource en eau au lieu de prévoir la protection des lieux publics contre les dégradations, au moins dans une charte environnementale.
  • aucune action visant a réduire la consommation d'eau, au moins par les services municipaux

Voir aussi :

<< Action 10.5 | Suivi des actions | Action 12.1 >>

Éditer - Historique - Imprimer - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 15/10/2007 00:07